Étude APEPSGuad : niveau d’activité physique et de sédentarité des adultes en situation de précarité consultant dans les centres d’examens de santé de Guadeloupe

Résumé : Introduction : L’activité physique et la sédentarité sont des enjeux majeurs de santé publique. Elles permettent de lutter contre de nombreuses pathologies auxquelles les personnes en situation de précarité sont particulièrement exposées. En Guadeloupe, les comportements vis-à-vis de ces indicateurs sont méconnus. L’objectif de cette étude était d’évaluer le niveau d’activité physique et de sédentarité des adultes en situation de précarité. Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude observationnelle, transversale sur un échantillon de 512 adultes se présentant aux centres d’examens des Abymes ou de Basse-Terre, avec un score de précarité EPICES supérieur à 30. Le recueil de données a été effectué par un auto-questionnaire intégrant le score IPAQ. Il renseignait la pratique d’une activité sportive et évaluait l’utilisation des parcours sportifs de santé sécurisés (P3S). Résultats : 58,6% des adultes guadeloupéens en situation de précarité avaient une activité physique favorable à la santé. 41,4% avaient un niveau bas, inférieur aux recommandations. 54,9% avaient un niveau de sédentarité modéré en passant 3 à 7 heures assis par jour et 19,8% un niveau élevé avec plus de 7 heures. 49,7% des participants déclaraient faire du sport. 86,4% des personnes connaissaient les P3S mais seulement 27,4% les utilisaient. Les personnes « précaires »physiquement inactives avaient comme profil d’être jeunes, obèses, de percevoir leur santé moins bonne et d’être plus sédentaires. Les femmes pratiquaient moins souvent une activité physique apportant des bénéfices supplémentaires pour la santé et faisaient moins de sport. Conclusion : Le niveau d’activité physique des adultes en situation de précarité en Guadeloupe est proche de celui observé en population générale guadeloupéenne et métropolitaine. La sédentarité apparaît moindre sauf chez les jeunes. Des actions de santé publique doivent être poursuivies pour favoriser l’accès au sport, plébisciter les P3S et encourager la prescription du sport sur ordonnance, afin d’optimiser la prévention auprès des personnes en situation de précarité.
Type de document :
Mémoire d'étudiant
Médecine humaine et pathologie. 2018
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02006696
Contributeur : Pointe À Pitre Bhu <>
Soumis le : lundi 4 février 2019 - 17:32:12
Dernière modification le : mardi 5 février 2019 - 01:18:44

Fichier

ThEse__Didier_Audrey.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : dumas-02006696, version 1

Collections

Citation

Audrey Didier. Étude APEPSGuad : niveau d’activité physique et de sédentarité des adultes en situation de précarité consultant dans les centres d’examens de santé de Guadeloupe. Médecine humaine et pathologie. 2018. 〈dumas-02006696〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15

Téléchargements de fichiers

5