Bitation, archéologie des habitations/plantations des Petites Antilles : Lesser Antilles Plantation Archaeology

Résumé : Les habitations-plantations constituent le creuset historique et symbolique où fut fondu l'alliage original que sont les cultures antillaises. Elles sont le berceau des sociétés créoles contemporaines qui y ont puisé tant leur forte parenté que leur diversité. Leur étude a été précocement le terrain de prédilection des historiens. Les archéologues antillanistes se consacraient alors plus volontiers à l'étude des sociétés précolombiennes. Ainsi, en dehors des travaux pionniers de J. Handler et F. Lange à la Barbade, c'est surtout depuis la fin des années 1980 qu'un véritable développement de l'archéologie des habitations-plantations antillaises a pu être observé. Les questions pouvant être traitées par l'archéologie des habitations-plantations sont extrêmement riches et multiples et ne sauraient être épuisées par la publication d'un unique ouvrage. Les différents chapitres qui composent ce livre dirigé par K. Kelly et B. Bérard n'ont pas vocation à tendre à l'exhaustivité. Ils nous semblent, par contre, être représentatifs, par la variété des questions abordée et la diversité des angles d'approche, de la dynamique actuelle de ce champ de la recherche. Cette diversité est évidemment liée à celle des espaces concernés: les habitations-plantations de cinq îles des Petites Antilles : Antigua, la Guadeloupe, la Dominique, la Martinique et la Barbade sont ici étudiées. Elle est aussi, au sein d'un même espace, due à la cohabitation de différentes pratiques universitaires. Nous espérons que cet ouvrage, tout en diffusant une information jusqu'à présent trop dispersée, sera le point de départ de nouveaux travaux. Ce développement de la recherche est une nécessité scientifique mais aussi sociale pour les populations antillaises. L'archéologie historique est une voie d'accès privilégiée aux interstices de l'histoire coloniale (contact précoloniaux, commerce interlope, marronnage physique et moral, nécessaires concessions fruits de la négociation permanente entre la norme coloniale et réalité quotidienne, etc.). En fouillant la terre antillaise, les archéologues ne peuvent que conter la quotidienneté de la vie au sein de l'archipel. Or c'est aussi (beaucoup ?) de ces interstices, s'inscrivant le plus souvent dans des échelles micro-locales, locales ou régionales, qu'ont émergé les cultures antillaises.
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Kenneth Kelly et Benoit Bérard. Sidestone Press, pp.174, 2014, Taboui, 9789088901942
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-antilles.fr/hal-00973942
Contributeur : Benoit Berard <>
Soumis le : vendredi 4 avril 2014 - 18:11:15
Dernière modification le : mercredi 18 juillet 2018 - 20:11:28

Identifiants

  • HAL Id : hal-00973942, version 1

Collections

Citation

Kelly Kenneth, Benoît Bérard. Bitation, archéologie des habitations/plantations des Petites Antilles : Lesser Antilles Plantation Archaeology. Kenneth Kelly et Benoit Bérard. Sidestone Press, pp.174, 2014, Taboui, 9789088901942. 〈hal-00973942〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

551