L'usage des plantes médicinales aux Antilles et en Guyane: Les remèdes anciens au fil du temps

Abstract : Comment les « Rimèd razié » utilisés par les anciens (« Gran Moun »), ces éléments de la flore des Antilles et de la Guyane, employés comme « remèdes », pour soulager, guérir, maintenir en bonne santé, préserver des maléfices…, sont-ils devenus, au fil du temps, ces recours exclusifs ou, plus récemment, adjoints à la médication allopathique, dans nos sociétés antillo-guyanaises ? Comment, de « guérisseurs », selon des pratiques empiriques efficaces, savamment transmises de génération en génération, ces éléments de la flore constituent-ils de nos jours un potentiel exceptionnel de valorisation d’une biodiversité remarquable ? Comment aussi ces entités de la flore native ou introduite au fil des temps (de l’ère précoloniale à l’actuelle) sont-elles devenues, grâce aux bouleversements des moyens de diffusion, des marqueurs de la quête d’expression et de reconnaissance identitaire de nos sociétés antillo-guyanaises ? Cet ouvrage fait suite à une journée d’études publique organisée par le laboratoire de recherche universitaire AIHP-GEODE de l’université des Antilles et de la Guyane. En choisissant de réunir des points de vue d’horizons différents et de présenter des perpectives quelquefois simplement ouvertes, il espère contribuer à une connaissance réflexive sur les plantes médicinales et leur place dans nos sociétés. Il rappelle que le travail scientifique aujourd’hui ne peut se passer de regards et d’approches croisés, mais aussi des échanges avec un public le plus large possible. Car il s’agit moins ici de livrer des savoirs définitifs que de continuer un dialogue que chaque personne concernée peut contribuer à enrichir. Ce numéro 9 de Terres d’Amérique rassemble la contribution d’historiens, de spécialistes des sciences expérimentales sur les Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM) , mais aussi laisse la parole à des acteurs qui se sont beaucoup impliqués dans la défense et la valorisation des PAM de nos territoires antillo-guyanais tels que Michel Grandguillotte, Jacques Portécop, Edouard Bénito-Espinal, et plus récemment, Emmanuel Nossin et Henry Joseph qui sont aujourd’hui encore, pleinement impliqués dans la défense et la valorisation de ce riche patrimoine naturel et socio-culturel.
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Jacques Dumont et Françoise Pagney Bénito-Espinal. France. Karthala, 2015, Terres d'Amérique, 978-2-8111-1483-1. 〈http://www.karthala.com/〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-antilles.fr/hal-01540169
Contributeur : Françoise Pagney Benito-Espinal <>
Soumis le : jeudi 15 juin 2017 - 19:34:33
Dernière modification le : mardi 27 février 2018 - 01:44:46

Identifiants

  • HAL Id : hal-01540169, version 1

Collections

Citation

Françoise Pagney Benito-Espinal, Jacques Dumont. L'usage des plantes médicinales aux Antilles et en Guyane: Les remèdes anciens au fil du temps. Jacques Dumont et Françoise Pagney Bénito-Espinal. France. Karthala, 2015, Terres d'Amérique, 978-2-8111-1483-1. 〈http://www.karthala.com/〉. 〈hal-01540169〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

135