TRAVAIL, STATUT CIVIL ET STATUT POLITIQUE : NOTES POUR UNE PROBLEMATIQUE DE LA CITOYENNETE DES NOUVEAUX LIBRES ET DES DESCENDANTS D'IMMIGRES INDIENS (1848-1910)

Résumé : Position de la question: Une vision très répandue, mais par trop dichotomique, distingue classiquement deux périodes dans l'histoire coloniale des Antilles françaises : à la période esclavagiste, abolie en 1848, on oppose la période post-esclavagiste que l'on fait s'achever en 1946 avec le vote de la loi de départementalisation. Une seconde spécificité de l'histoire des Antillais français tient à l'ancienneté de leurs droits civiques et politiques et à leur concomitance avec l'acte d'abolition de 1848. La première période coloniale, marquée par l'esclavage est comme le symbole même du « non droit » ; la seconde, post-esclavagiste, signifiant la conquête et l'accession au droit commun serait en revanche son exacte négation. Schématiquement, cette division, sans être fausse, ne permet pas cependant de rendre compte de la dialectique des ruptures et des continuités. Elle obscurcit la question des dynamiques et ne permet pas d'analyser en profondeur les problématiques de l'homo civilis dans des pays coloniaux au long passé esclavagiste et de ses récurrences dans le post-esclavagisme. Car entre un droit théorique proclamé de l'égale citoyenneté et la pratique qui, prolongeant la situation antérieure, continue de voir l'individu citoyen d'abord comme un facteur de production, il y eut non pas l'imposition de la loi mais bien une épaisseur historique de plus d'un demi-siècle. L'égalité civique et politique coloniale, proclamée en droit en 1848, n'a trouvé sa résolution qu'au début du XX e siècle, après avoir traversé tous les régimes.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-antilles.fr/hal-01619051
Contributor : Jean-Pierre Sainton <>
Submitted on : Thursday, October 31, 2019 - 9:09:59 PM
Last modification on : Friday, November 1, 2019 - 1:30:23 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01619051, version 1

Collections

Citation

Jean-Pierre Sainton. TRAVAIL, STATUT CIVIL ET STATUT POLITIQUE : NOTES POUR UNE PROBLEMATIQUE DE LA CITOYENNETE DES NOUVEAUX LIBRES ET DES DESCENDANTS D'IMMIGRES INDIENS (1848-1910). Du Code Noir au Code Civil. Jalons pour l'histoire du droit en Guadeloupe. Perspectives comparées avec la Martinique, la Guyane et la République d'Haiti, Dec 2005, Pointe-à-Pitre, France. pp.199-220. ⟨hal-01619051⟩

Share

Metrics

Record views

4