Effet d'un triathlon classique sur le taux de lactate sanguin au cours d'un exercice progressivement maximal

Résumé : Nous avons comparé les concentrations sanguines de lactate chez huit triathètes au cours d'un test triangulaire, avant et après (22,4 ± 2,6 heures) un triathlon classique. Les résultats montrent des concentrations sanguines de lactate significativement plus basses après le triathlon, malgré une puissance maximale (Pmax) et une consommation maximale d'oxygène (VO2max) comparables lors des deux tests triangulaires. Cette baisse des concentrations de lactate sanguin observée après le triathlon est interprétée comme étant le résultat d'une diminution des réserves de glycogène musculaire, d'une réutilisation plus grande du lactate produit, d'un recours plus important aux substrats lipidiques, ainsi que d'une diminution des catécholamines circulantes lors du test réalisé après le triathlon.
Type de document :
Article dans une revue
Science and Sports, Elsevier Masson, 1998, 13 (6), pp.275-277. 〈10.1016/S0765-1597(99)80005-7〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-antilles.fr/hal-00720458
Contributeur : Pamphile Isch <>
Soumis le : mardi 24 juillet 2012 - 15:33:48
Dernière modification le : mercredi 18 juillet 2018 - 20:11:27

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Daniel Le Gallais, Maurice Hayot, Olivier Hue, Alain Boussana, Michèle Ramonatxo, et al.. Effet d'un triathlon classique sur le taux de lactate sanguin au cours d'un exercice progressivement maximal. Science and Sports, Elsevier Masson, 1998, 13 (6), pp.275-277. 〈10.1016/S0765-1597(99)80005-7〉. 〈hal-00720458〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

110