La contextualisation dans l'enseignement des sciences et techniques en Guadeloupe

Résumé : L’enseignement des sciences et techniques en Guadeloupe s’inscrit dans un contexte social, culturel et langagier particulier, lié d’une part à l’insularité de la Guadeloupe et à la distance importante (7000 km) séparant Pointe-à-Pitre de Paris, et d’autre part à l’histoire des différentes communautés qui peuplent cette île. Le bilinguisme français-créole est une particularité dont l’impact sur les apprentissages est important (Anciaux et al, 2005) tant en terme d’équité qu’en terme de mécanismes psycho-cognitifs. Le contexte social est caractérisé par un fort taux de chômage. Le contexte institutionnel de l’enseignement des sciences et techniques est commun à celui des autres académies : la Guadeloupe a son propre rectorat. Mais si l’enseignement de l’histoire-géographie suit des consignes particulières prenant en compte les aspects locaux, ce n’est pas le cas pour l’enseignement des sciences. Il faut également noter que pour le secondaire, les enseignants sont majoritairement formés en métropole, et utilisent les ouvrages et les manuels adaptés aux programmes nationaux. Pourtant, certains éléments sont spécifiquement liés au contexte : les contextes climatique, géographique, géologique et écologique par exemple, ont un impact sur le changement d’état de l’eau, la subduction, le développement des plantes, ou les phases de la Lune qui font partie des contenus à enseigner. Il est ici question d’étudier les effets de contexte relatifs aux disciplines scientifiques et fortement liés aux contenus. Il s’agit de s’interroger sur la façon dont les manuels vont prendre en charge la différence d’approche de ces contenus en métropole et en Guadeloupe. Loin des théories sur la contextualisation, décontextualisation, recontextualisation (Mérieu et al, 1998), nous nous intéressons aux processus et effets de ces contextualisations didactiques sur l’apprentissage et l’enseignement des sciences et techniques à l’école. Nous cherchons à cibler les enjeux scientifiques et éducatifs de la prise en compte de la différence identifiée et de la pertinence d’un questionnement autour de cette différence. L’objet de cet article est d’illustrer, à l’aide de deux exemples (la plante épiphyte pour la nutrition, l’orientation de la Lune pour la compréhension des phases lunaires), les mécanismes et conséquences de cette contextualisation dite didactique.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [10 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.univ-antilles.fr/hal-01537716
Contributeur : Thomas Forissier <>
Soumis le : lundi 12 juin 2017 - 18:48:36
Dernière modification le : jeudi 21 décembre 2017 - 13:28:04
Document(s) archivé(s) le : jeudi 14 septembre 2017 - 12:04:23

Fichier

GrandNMerlo-Forissier.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01537716, version 1

Collections

Citation

Sophie Merlo-Leurette, Thomas Forissier. La contextualisation dans l'enseignement des sciences et techniques en Guadeloupe. Grand N, IREM grenoble, 2009, 83, 〈http://www-irem.ujf-grenoble.fr/spip/spip.php?rubrique21&num=83〉. 〈hal-01537716〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

42

Téléchargements de fichiers

31