Nowhere, Neverland, Wonderland : les Ailleurs féériques des Victoriens

Résumé : Les Victoriens, que l'on se représente généralement comme des gens à la morale stricte et à l'imaginaire entravé par un matérialisme triomphant, étaient en même temps des rêveurs utilisant volontiers la fantaisie utopique et les contes de fées comme medium privilégié pour échapper par l'imagination à un réel perçu comme absurde ou cruel. Ainsi, le monde virtuel qu'ils inventèrent, ou-topos ou eu-topos, littéralement lieu de nulle part ou pays des merveilles ne peut-il exister que comme double inversé de leur univers quotidien. Leurs ailleurs se présentent donc comme l'envers de l'endroit (point de référence du narrateur). Envers et revers : selon une polarisation dialectique, l'ici et l'ailleurs se renvoient l'un à l'autre et n'existent que dans leur opposition.
Type de document :
Communication dans un congrès
Centre d'études et de recherches en esthétique et arts plastiques (CEREAP). L'ailleurs, Dec 2004, Guadeloupe. L'Harmattan, p. 195-209, 2009
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [3 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.univ-antilles.fr/hal-00967465
Contributeur : Béatrice Laurent <>
Soumis le : vendredi 28 mars 2014 - 16:04:58
Dernière modification le : mardi 27 février 2018 - 01:22:29
Document(s) archivé(s) le : samedi 28 juin 2014 - 12:10:51

Fichier

AilleursVictoriens.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00967465, version 1

Collections

Citation

Béatrice Laurent. Nowhere, Neverland, Wonderland : les Ailleurs féériques des Victoriens. Centre d'études et de recherches en esthétique et arts plastiques (CEREAP). L'ailleurs, Dec 2004, Guadeloupe. L'Harmattan, p. 195-209, 2009. 〈hal-00967465〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

196

Téléchargements de fichiers

223