Absurde et Négritude dans la Salsa de Rubén Blades

Résumé : L’esthétique de l’auteur compositeur, du juriste et politique panaméen Rubén Blades est assimilée selon les spécialistes à une espèce de Salsa consciente, c‘est-à-dire une salsa non-conventionnelle, engagée en faveur de l’Amérique Latine et de l’humanité exploitée. Blades apparaît au grand jour dans les années 70 avec la Fania All Stars à New York, dans une ville cosmopolite ou ville-laboratoire qui permettra la fusion, la miscégénation culturelle dans un contexte nord-américain sombrant dans le brouillage de la raison. Cette esthétique singulière naît du contexte chaotique latino-américain mais est sous-tendue par un intense activisme intellectuel de l’artiste et surtout par l’attrait qu’il a pour de grands auteurs tels que Albert Camus et Aimé Césaire lesquels sont porteurs d’ouverture, passeurs d’hétérogénéité et révoltés démiurgiques. Ce travail consistera à retrouver dans le corpus le plus significatif des chansons de Blades, des moutures voire des traits définitoires de l’absurde et de la négritude.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-antilles.fr/hal-01899909
Contributor : Gérald Desert <>
Submitted on : Saturday, October 20, 2018 - 3:23:47 AM
Last modification on : Wednesday, October 31, 2018 - 4:06:01 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01899909, version 1

Collections

Citation

Gérald Désert. Absurde et Négritude dans la Salsa de Rubén Blades. Alexander Dickow et Buata Malela. Albert Camus, Aimé Césaire, Poétique de la Révolte, HERMANN, 2018, 9782705697501. ⟨hal-01899909⟩

Share

Metrics

Record views

42