Kawina : entre tradition et modernité musicales chez les jeunes saamaka (Saramaka) de la Guyane française

Résumé : En langue saamaka, le mot kawina est constitué du démonstratif ka (ça ou cela) et du verbe wina (vibrer, frémir, tressaillir), d’où le substantif kawina : vibration, ce qui vibre et fait vibrer, qui fait tressaillir ou frémir ; du langage des musiciens ressort l’expression : « ça va vibrer ». Trois groupes surinamais - Soukousani, Aisassi et Wi Sani - sont à l’origine de cette musique populaire, dont le précurseur, en Guyane, a été Spoity Boys . D’autres groupes suivront sa voie, parmi lesquels, Kasébasaka de Gan Santi, Papa Yako d’Apatu, Young Boys et Wi Bassi de Kourou, ainsi que Umari.
Complete list of metadatas

Cited literature [1 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-antilles.fr/hal-02052928
Contributor : Apollinaire Anakesa Kululuka <>
Submitted on : Thursday, February 28, 2019 - 7:06:07 PM
Last modification on : Friday, June 14, 2019 - 1:24:28 AM
Long-term archiving on : Wednesday, May 29, 2019 - 7:10:01 PM

File

KAWINA Apollinaire ANAKESA.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02052928, version 1

Collections

Citation

Apollinaire Anakesa Kululuka. Kawina : entre tradition et modernité musicales chez les jeunes saamaka (Saramaka) de la Guyane française. 2012. ⟨hal-02052928⟩

Share

Metrics

Record views

28

Files downloads

19